« La Prophétie des Andes » de James Redfield

 

terreaerienne1.jpg 

Image de prévisualisation YouTube

La Prophétie des Andes …

… et si les coïncidences révélaient le sens de notre vie, le sens de la vie… ?

Déclencher l’Evolution : Chap.7

 » Les deux prêtres repartirent vers la maison et je restai là pendant plusieurs minutes à admirer la beauté des montagnes en essayant de me remplir d’énergie.

Puis mon regard se perdit et je dérivai lentement dans une sorte de rêverie à propos de Wil.

 Où se trouvait-il ?  Etait-il prêt de découvrir la neuvième révélation ?

Je l’imaginais courant dans la jungle, la neuvième révélation à la main, poursuivi par de nombreux soldats.

Je voyais Sebastian diriger la poursuite.

Pourtant, même dans ce songe éveillé, il me semblait évident que Sebastian, malgré son autorité, avait tort, qu’il ne comprenait pas l’impact que les révélations auraient sur les gens.

Je pensais que quelqu’un pouvait le persuader de changer d’avis, si seulement nous pouvions découvrir ce qui, dans le Manuscrit, constituait une telle menace pour lui.

 Je rêvais ainsi lorsque l’image de Marjorie me traversa l’esprit.

Où se trouvait-elle ? Je m’imaginais la revoyant.

Comment cela pourrait-il m’arriver ?

Le bruit de la porte d’entrée qui se fermait me tira de mon rêve.

Je me sentis de nouveau angoissé et faible.

Sanchez fit le tour de la maison pour venir dans ma direction. Il marchait d’un pas rapide et décidé.

Il s’assit près de moi et demanda :

« Avez-vous pris une décision ? »

Je secouais la tête.

«Vous ne paraissez pas très solide.»

— En effet, je ne me sens pas très solide.

— Peut-être n’avez-vous pas assez de méthode dans votre manière d’emmaganiser l’énergie ?

— Que voulez-vous me dire ?

— Laissez moi vous expliquer comment je procède. Vous pourrez peu^-être vous en inspirer. » 

J’approuvai d’un geste.

« La première chose que je fais, c’est de regarder attentivement l’environnement immédiat, comme vous le faites vous-même. Puis j’essaie de me rappeller à quoi tout ressemble quand je me sens fort. Je le fais en me rappelant la présence particulière de chaque chose, sa beauté, sa forme unique, surtout pour les plantes. J’essaie aussi de me rappeler les couleurs, leur brillance, leur chaleur. Vous me suivez ?

— J’essaie de faire tout cela moi-même.

— Puis je tente d’éprouver ce sentiment de proximité qui fait que, aussi loin que soient les choses, je peux les toucher, me relier à elles… Et j’inspire l’énergie.

— Vous inspirez ?

— Le père Juan ne vous a pas expliqué ça ?

— Pas du tout. »

Sanchez sembla étonné.

« Sans doute voulait-il revenir vous en parler plus tard. Il est assez souvent un peu théâtral. Il laisse son élève méditer sur ce qu’il vient de lui apprendre, puis il vient au bon moment pour ajouter un détail qui améliore la leçon. Il avait sans doute l’intention de le faire avec vous, mais nous sommes partis trop vite.

— De quoi s’agit-il ?

— Vous souvenez-vous du sentiment de légèreté que vous éprouvé sur le pic ?

— Oui.

— Pour le retrouver, j’essais d’inspirer l’énergie avec laquelle je me suis relié. »

J’avais suivi avec attention. Rien qu’à écouter, je me sentais mieux relié. Tout autour de moi avait plus de présence et de beauté. Même les rochers s’entouraient d’une sorte de halo blanchâtre, et le champ d’énergie de Sanchez était vaste et de teinte bleue.

Il respirait profondément, avec application, retenant son souffle au moins cinq secondes avant chaque expiration. Je l’imitai.

« Lorsque nous arrivions à voir que chaque inspiration attire de l’énergie  en nous et nous remplit comme un ballon, nous devenons réellement plus forts, plus légers.»

Après quelques inspirations, ce fut le sentiment que j’éprouvais.

« Une fois que j’ai inspiré l’énergie, poursuivit Sanchez, je vérifie si je ressens bien la bonne émotion. Comme je vous l’ai déjà dit, je pense que c’est la meilleure façon de se rendre compte si l’on est bien relié.

— Parlez-vous d’amour ?

— Oui. Comme je vous l’ai dit à la Mission, l’amour n’est pas un concept in tellectuel ni un impératif moral. C’est une émotion qui apparaît quand on est relié à l’énergie qui existe dans l’univers, c’est-à-dire, bien entendu, l’énergie de Dieu. »

Le père Sanchez posait sur moi un regard un peu vague.

« Voilà vous y êtes arrivé. C’est le niveau d’énergie que vous devez chercher à atteindre. Je vous aide un peu , mais vous êtes capable d’y arriver tout seul.

— Vous m’aidez ? Mais comment ? »

Il hocha la tête.

« Ne vous occupez pas de ça pour le moment. Vous apprendrez ces détails plus tard, dans la huitième révélation. »

Le père Carl apparu au coin de la maison, et nous regarda, l’air satisfait. De plus près, il me dit :

« Alors ? »

La question m’irrita. Je luttai contre la perte d’énergie quelle entraînait.

« Ne retombez pas dans votre mécanisme d’indifférence, intervient-il, vous ne pouvez pas éviter de prendre une décision. Que pensez-vous devoir faire ?

— Je ne pense rien du tout,c’est bien là le problème.

— Vraiment ? Les pensées sont pourtant modifiées quand on est relié à l’énergie. »

Je le regardai avec surprise.

« Les mots que vous faites habituellement surgir de votre esprit pour contrôler les évènements avec l’aide la logique, s’évanouissent quand vous cessez d’obéir à votre mécanisme.

Quand  vous vous remplissez d’énergie intérieure, un autre style de pensées gagne votre esprit. Elles proviennent d’une partie plus élevée de vous-même. Ce sont vos intuitions.

Elles apparaissent tout au fond de votre esprit, souvent dans une sorte de rêverie, de mini-vision et elles se manifestent pour vous guider. »

Je ne comprenais toujours pas.

« Dites-nous à quoi vous pensiez quand nous vous avons laissé seul hier, proposa le père Carl.

— Je crois que j’ai oublié.

— Essayez … »

Je tentai de ma concentrer.

« Je pensais à Wil, je crois, s’il était proche de la découverte, et à la croisade de Sebastian contre le Manuscrit.

— Rien d’autre ?

— Je pensais à Marjorie, à ce qui pouvait lui être arrivé. Mais je ne vois pas en quoi cela va m’aider à faire un choix. 

— Laissez moi vous expliquer, dit Sanchez.

Quand vous accumulez suffisament d’énergie, vous êtes en mesure de déclencher consciemment l’évolution, de provoquer les coïncidences qui vous feront progresser.

Vous dirigez votre évolution de manière précise. D’abord en emmaganisant assez d’énergie, puis en repérant la véritable question de votre vie, celle que vous ont transmise vos parents, parce que cette question crée le contexte général de votre évolution. Ensuite , vous porusuivez votre chemin en découvrant  les questions immédiates, secondaires, qui se  posent à vous quotidiennement.

Elles se rapportent toujours aux questions importantes et vous servent de repères dans votre quête.

« Au fur et à mesure que vous avancez dans votre quête et que vous abordez les questions, vous determinez intuitivement la marche à suivre.»

Vous présentez quelle sera la marche à suivre, et quelles sera l’étape suivante à parcourir. Toujours. Sauf quand vous vous posez une mauvaise question.

Le problème dans la vie n’est pas de trouver les mauvaise ou les bonnes réponses, c’est de poser les bonnes questions.

Si la question est bien posée, elle trouve toujours la bonne réponse.

« Dès que vous aurez l’intuition de ce que sera la prochaine étape, il faudra être sur le qui-vive, parce que tôt ou tard des coïncidences se produiront, qui vous engageront dans la direction de votre intuition à suivre. Vous me comprenez ? »

— Oui, je crois.

— Alors, ne pensez-vous pas que le songe que vous avez fait à propos de Wil et de Marjorie soit important ?

« Demandez-vous à la lumière de votre Vie pourquoi il s’est passé maintenant toute cette histoire ?

Vou savez que vous avez quitté votre famille avec l’envie de vivre la spiritualité comme une sorte d’aventure ? »

— Oui.

— Puis, en grandissant, vous vous êtes intéressé au mystère, vous avez étudié la sociologie sans trop savoir pourquoi. Ensuite, commençant à vous éveiller, vous avez entendu parler du Manuscrit, vous êtes arrivé au Pérou, vous avez découvert les révélations une part une, et chacune vous a appris quelque chose sur le type de spiritualité que vous recherchez. Maintenant que vous avez compris votre passé, vous êtes en mesure de prendre très précisément conscience de cette évolution en définissant les questions qui se posent à vous aujourd’hui, les réponses viendront d’elles-mêmes.

Je me contentai de le regarder.

« Alors quelles questions se posent à vous ? »

— Je crois que j’aimerais connaître les autres révélations, surtout je viendrais savoir si Wil va découvrir la neuvième.

Je veux savoir ce qui est arrivé à Marjorie.

Et je veux comprendre ce qui fait courir Sebastian.

— Et qu’est-ce-que votre intuition vous suggère de faire par rapport à cela ?

— Je ne sais pas. Je pensais que je reverrais Marjorie, et que Wil courait, poursuivi par des soldats.

Qu’est-ce-que cela signifie-t-il ?

— Où Wil courait-il ?

— Dans la jungle.

— Peut-être cela vous indique-t-il où aller ? Iquitos se trouve dans la jungle. Et Marjorie ?

— Je la revoyais.

— Et Sebastian ?

— J’imaginais qu’il s’opposait au Manuscrit parce qu’il ne l’avait pas compris… qu’on pouvait le faire changer d’avis si on découvrait ce qu’i pensait, ou plutôt en quoi le Manuscrit lui faisait peur.

Les deux hommes se regardèrent, l’air ébahi.

« Alors , qu’est-ce-que cela veut dire ? »

Le père Carl répondit par une autre question.

« Qu’en pensez-vous ? »

Pour la première fois depuis ma vision sur le pic, je me sentais plein d’énergie et de confiance en moi. Je les regardai tour à tour et confiai :

« Je crois que je dois aller dans la jungle, et essayer de découvrir quels sont les aspects que l’Eglise désapprouve. »

Le père Carl sourit.

« Exactement. Vous pouvez prendre ma camionnette. »

J’ai acquiescé et nous avons marché vers le devant de la maison où les véhicules étaient garés. Mes affaires, avec des cartons de nourriture et de boisson, étaient déjà installées dans la camionnette du père Carl.

Sanchez avait aussi préparé son propre camion.

« Je dois vous dire encore ceci avant votre départ, m’avertit Sanchez. Pensez à vous arrêter autant de fois qu’il le faudra pour vous relier à l’énergie. Soyez-en toujours plein. Et que votre coeur soit rempli d’amour. Souvenez-vous qu’une fois que vous aurez atteint rien ni personne ne pourra vous prendre d’énergie que vous ne sauriez remplacer.

En fait, l’énergie, qui vous quitte crée un courant qui ramène de l’énergie en vous à la même vitesse. Vous ne serez jamais à sec. Mais vous devez demeurer conscient de ce phénomène pour qu’il continu de se produire. Cela vaut surtout pour les relations humaines. »

Il s’interrompit, et simultanément, comme si cela avait été concerté, le père Carl s’avança et déclara :

« Vous avez lu toutes les révélations sauf deux.

La septième et la huitième.

La septième concerne l’évolution personnelle, l’éveil aux coïncidences, et à toutes les réponses que l’univers vous apporte. »

Il me tendit un petit dossier.

« Voici la septième. Elle est très courte et très générale mais elle parle de la manière dont les choses nous sautent aux yeux, dont certaines pensées viennent nous guider.

La huitième, vous la trouverez tout seul  le moment venu.

Elle explique comment aider les autres quand ils nous apportent les réponses que nous cherchons, et elle décrit une éthique nouvelle qui peut faciliter l’évolution de chacun. »

— Pourquoi ne pouvez-vous pas  me le donner tout de suite ?

Il sourit, me mit la main à l’épaule et expliqua :

« Parce que nous pensons que ce n’est pas à nous de le faire. Nous aussi devons suivre nos propres intuitions. Vous recevrez la huitième révélation dès que vous saurez poser les bonnes questions. »

Je lui dis que j’avais bien compris. Ils me prirent dans leur bras et me souhaitèrent bonne chance. Carl déclara que nous allions nous reoir et que je trouverais les réponses que j’étais venu chercher.

 Nous étions prêt à monter dans nos véhicules quand Sanchez ajouta :

« Encore une chose. C’est mon intuition qui me pousse à vous dire ça. Vous comprendrez pourquoi plus tard. Laissez-vous guider par la beauté. Les gens et les choses qui ont des réponses à vous apporter vous paraîtront plus beaux et lus attirants. »

  J’approuvai et je montai dans la cammionette. Je les suivis sur la petite route jusqu’au premier croisement.

Sanchez me fit un dernier signe par la vitre au moment de tourner vers l’est. Je le regardai s’éloigner puis m’engageai vers le nord, en direction du bassin de l’Amazone.

http://homeusers.brutele.be/dossiers/spiritualite/homme.htm

 

10 Réponses à “« La Prophétie des Andes » de James Redfield”

  1. ugg blu dit :

    Hi there, after reading this remarkable piece of writing i am too cheerful to share my familiarity here with mates.
    ugg blu http://www.theberkelworld.it/facebook/quiz/index.asp?id=28

  2. cheap soccer jerseys dit :

    Is anyone else getting a javascript error?
    cheap soccer jerseys http://capabilitiesinc.biz/cheap-soccer-jerseys.php

  3. Sac Longchamp Faux dit :

    Youre so cool! I dont suppose Ive learn anything like this before. So good to search out someone with some authentic ideas on this subject. realy thank you for beginning this up. this internet site is one thing that’s necessary on the internet, someone with somewhat originality. beneficial job for bringing something new to the internet!
    Sac Longchamp Faux http://keden.kz/fr/index.php?pid=1845

  4. Mitchell & Ness Steelers #20 Rocky Bleier Black Stitched Throwback NFL Jersey dit :

    Hey, you used to write fantastic, but the last several posts have been kinda boring I miss your tremendous writings.Past several posts are just a little bit out of track! come on!
    Mitchell & Ness Steelers #20 Rocky Bleier Black Stitched Throwback NFL Jersey http://www.jelinek.eu/pagenews.php?pid=631

  5. cheap jerseys china dit :

    Great – I should surely pronounce, impressed with your website. I had no trouble navigating by way of all tabs as effectively as related details ended up being truly simple to do to access. I recently located what I hoped for before you know it at all. Quite unusual. Is likely to appreciate it for those who add forums or anything, web web site theme . a tones way for your client to communicate. Nice task.
    cheap jerseys china http://www.brac.org/ecocomp/cheap_Jerseys.asp

  6. Nike Chiefs #91 Tamba Hali Red Team Color Youth Stitched NFL Elite Jersey dit :

    Thanks for your insight for the great posting. I am glad I have taken the time to see this.
    Nike Chiefs #91 Tamba Hali Red Team Color Youth Stitched NFL Elite Jersey http://hitelzona.com/pagenews.php?pid=2911

  7. wholesale nfl jerseys dit :

    Thank you for yet another informative internet site. The place else could I get that type of information written in such an ideal manner? I have a mission that I am simply now working on, and I’ve been on the appear out for such data.
    wholesale nfl jerseys http://www.ragm.com/home/Wholesale-NFL-Jerseys.php

  8. Ugg Men Black Size 6 dit :

    Hey mate, thanks for sharing but this page doesnt format correctly in Chrome it is is overlapping.
    Ugg Men Black Size 6 http://sedl.alnetis.fr/theme/listinfo.php?pid=2630

  9. Ideatehap dit :

    私にはスーパーヒーローブック以外のものの現実に見ている光景に対してやってみた。前年対比で二桁台の伸びという。?
    http://www.wtmoncler.com/
    but planning the international trip got more complex. People don’t realize it, You exit.!

  10. serato dit :

    Hi, this is a great post! Thanks..

Mouvement citoyen (ne) Cong... |
justiceaurwanda |
Le Monde d'un Blog qu'on Gobe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lafleur de mai
| Sandra HUET
| Cession et acquisition de s...